Inauguration du Pôle d’Echange Multimodal de la gare

La fréquentation sur le réseau TER Bretagne connaît une croissance se situant entre 10 et 30 % depuis quelques années, et les études prospectives envisagent un triplement de la fréquentation d’ici 2 020. Vendredi soir, des élus et des usagers étaient réunis devant le bâtiment rénové de la gare pour une inauguration officielle.

le-ruban-int

Le réaménagement de la gare de Bannalec (comme celle de Quimperlé) entrepris depuis plusieurs mois symbolise la volonté politique des élus locaux de renforcer l’accessibilité et la centralité de la gare et de soutenir la politique de développement des modes alternatifs à la voiture.

public

Un PEM est un lieu où différents modes de transport de voyageurs sont interconnectés. Il facilite le passage de l’un à l’autre dans des conditions sécurisées et accessibles pour tous. Les voitures des particuliers, les taxis et également le réseau de bus TBK sont ainsi mis en cohérence avec le mode de transport ferroviaire. Les modes de déplacements doux sont intégrés par ce projet pour les piétons et avec la mise en place d’une offre de stationnement pour les deux roues. Ce lieu crée donc une complémentarité entre les modes de transports et de plus, l’accès des Personnes à Mobilité Réduite (PMR) a été amélioré par la SNCF dès 2013 avec la mise aux normes PMR du quai.

img_1083

 

La gare de Bannalec propose désormais un trajet de 8 minutes pour un Bannalec-Quimperlé au lieu des 16-18 minutes en voiture. Chaque jour, 13 trains s’arrêtent à la gare de Bannalec. La fréquentation a augmenté de près de 123 % entre 2010 et 2014 (21 600 voyages par an dont 10 800 pour la ligne Lorient/Bannalec et 8 200 Quimper/Bannalec). Ce sont plus de 50 personnes par jour qui montent ou descendent dans un TER à cette gare.

img_1138

Yves André, maire de Bannalec a rappelé qu’après l’inauguration de la gare, en 1 863, la population avait bondi de 4 000 à 6 000 habitants en 20 ans. « Et ce quartier était un des plus animés de la commune avec de nombreux commerces et activités liés à cette gare. Le train revient à la mode et nous pouvons envisager de nouveaux aménagements à la place des friches industrielles et commerciales qui rappellent cette époque ».

img_1143

Dans le hall de Ti Gar, les usagers disposent d’une consigne avec une trentaine de casiers et un abri à vélos. Le projet de logement à l’étage est mis de côté pour l’instant. Ce chantier représente un investissement d’un peu plus d’un million d’euros, avec une participation d’environ 50 000 € du Syndicat d’Energie et d’Equipements du Finsitère, de plus de 60 000 € du Département et plus de 320 000 € de la Région.

img_1216