La chapelle de Saint-Cado

La chapelle de Saint-Cado est située à l'est de la commune, en direction de Quimperlé.

Cette chapelle est connue sous le vocable de Saint Cado, fondateur du monastère de l’Île-Cado à Belz (Morbihan). Certainement construite, comme la plupart des édifices religieux de Bannalec, par les seigneurs de Tinténiac, elle est l’une des rares chapelles bretonnes à plan tréflé. Un traditionnel pardon annuel, le dernier dimanche d’août, s’y déroule depuis plusieurs siècles, dont l’un des rituels les plus originaux est l’offrande de poulets blancs.

Sous les modillons du chevet sont encastrés deux écus accolés, entourés de palmes et surmontés d’une couronne comtale. Les macles appartiennent aux Guer de Pontcallec, le croissant et les hermines sont les armes de la famille de Quimerc’h. Ces deux blasons réunis symbolisent le mariage de Louise de Guer de Pontcallec avec René II de Quimerc’h en 1652.

La statue de Saint-Cado est présente au-dessus du porche d’entrée de la chapelle du même nom.

Le Christ en croix est situé sur la poutre de gloire de la chapelle Saint-Cado à Bannalec. Les deux panneaux représentant la Vierge et Saint Jean ont aujourd’hui disparu.